Histoire de l'école communale d’Ernonheid

Le 12 février 1808 : invitation du Sous-Préfet à désigner un maître d'école à Ernonheid.

Le 29 août 1810 : rappel du Sous-Préfet pour le maître d’école

Le 05 octobre 1824 : ...il n’y a toujours pas d’instituteur à Ernonheid, Werbomont !!!

Le 23 septembre 1842 : le Collège communal demande que l’école d’Ernonheid puisse servir pour toute la paroisse

Le 26 décembre 1842 : toujours pas d’école publique à Ernonheid - seule une école privée a lieu à Bosson, chez le sieur WUIDAR et seulement le soir, pour les plus grands. Subside de 2O Fr. par Ernonheid à Werbomont à cet effet.

Le 17 juin 1844 : Le premier instituteur dont on retrouve la trace à Ernonheid - nomination de Jules HARDY comme maître d’école. Nous ne savons rien de lui.

Le 21 juillet 1848 : nomination de Jean LEROY comme instituteur communal.

Né à Stoumont, le 12/05/1822, il fut, auparavant, instituteur à Bihain

A plusieurs reprises, il est mentionné comme témoin lors de déclarations de naissance.

Il donnera sa démission le 15 septembre 1879, pour raisons de santé.

Le 22 octobre 1879 : désignation de Louis Joseph Marie DECHAMPS d’Aywaille.

Né le 10 janvier 1859 – fils de Nicolas Louis Joseph DECHAMPS et de HUET, Marie Marguerite Emilie – il était diplômé de Saint-Roch.

Un autre candidat se présentait à l’appel : Jacques HUBERT de Ferrières

M. DECHAMPS donné sa démission le 12/12/1881 pour un emploi à Herve

Le 14 janvier 1882 : désignation de Fernand LAYS de Tihange (diplômé Ecole Normale de Huy)

Autres candidats ayant répondu à l’appel : François TROMME de Ferrières et Jean Nicolas Augustin GRAFF de Stavelot (également diplômés de l’Ecole Normale de Huy)

Les parents de M. LAYS l’auront suivi à Ernonheid, car sa maman y décède le 07 juin 1896.

Le 28 juin 1886 : désignation de Melle Marie Joseph RIXHON en qualité de maîtresse de couture.

Née vers 1850 au Pouhon, elle était la fille de Jean Remy RIXHON et de Marie Anne Françoise WUIDAR. Elle demeura célibataire.

Le 27 octobre 1895 : le Conseil communal décide de supprimer la « ruelle de l’école » et de l’incorporer au verger.

Cette ruelle correspondait à peu de chose près, à l’actuel terrain de pétanque. Pour celles et ceux qui s’en souviennent, ce fut certainement alors qu’on y planta les charmes qui formèrent la charmille que nous appelions « la gloriette » de nos merveilleux jeux d’enfants.

Le 16 janvier 1898 : démission de Fernand LAYS, à la suite à une désignation à Lamine.

Le 30 janvier 1898 : désignation d’Alphonse LABASSE de Harzé

A obtenu quatre suffrages contre deux à Louis TILMAN d’Aywaille -  un à  Ernest MARTIN de Filot et aucun à Armand PASQUASY de Xhoris

Alphonse LABASSE était né à Werbomont le 16 avril 1866, fils de Jean Baptiste et de Marie Catherine Collard d'Odeigne. Le 19 septembre 1906, il épousait Mélanie Daune d'Izier.  Monsieur Labasse venait à l'école avec une petite charrette tirée par un ânen ce qui faisait la joie des enfants..

Les parents de l'institueur étaient commerçants à Werbomont et leurs affaires marchaient très bien. On verra qu’il arrivait à l’instituteur de négliger sa fonction principale pour sa fonction secondaire…

C’est avec lui que ma maman fit son entrée à l’école et elle en conservait le souvenir d’une sévérité extrême, si bien qu’un jour, elle se rebella en sortant de la classe avec son petit frère que l’instituteur avait puni injustement à ses yeux.

Preuve que bien des choses ont changé : mon grand-père les renvoya à l’école sur le champs, après avoir admonesté sa fille…

Le commerce Labasse-Daune à Werbomont.

Le 29 avril 1906 : demande d’admission à la retraite de Melle Marie Joseph RIXHON, maîtresse de couture. Mais elle refuse de démissionner. Quatre membres votent pour son maintien en fonction et deux s’abstiennent, laissant le soin aux autorités compétentes d’agir comme ils le jugeront utile.

Le 26 août 1906 : désignation d’une maîtresse de couture - en remplacement de Melle RIXHON, admise à la retraite d’office – est désignée Melle Marie Mélanie Rosalie COLIN, née à Ferrières le 02/09/1888 à Ferrières (fille de Jean Henri Joseph COLIN et de Marie Mélanie THEISEN (obtient 5 suffrages sur 6 votants)

Melle COLIN à l’extrême droite

Le 1er janvier 1908 : Suppression de l’école pour adultes, vu la faible fréquentation des jeunes gens.

Sera  réouverte s’il y a un nombre suffisant d’élèves à l’avenir.

Le traitement de M. LABASSE est porté de 1400 à 1600 francs

Le 21 mars 1913 : décision de clôturer les cours de l’école avec des haies vives

Le 22 septembre 1916 : le  Docteur Emile AMAND, de Xhoris, est chargé de l’inspection médicale scolaire (visites individuelles en octobre et après vacances de Pâques)

Le 15 novembre 1916 : A la suite de demandes de la population, les cours pour adultes sont rétablis, à raison de trois soirées par semaine.

Le 12 janvier 1917 : Instauration de la soupe scolaire

Séance du 12 janvier 1917

Présents : M. M. GILLES, Bourgmestre Président – GILLET, Echevin – BODSON, Conseiller – CLAVIER, secrétaire

Le Conseil communal

Attendu que par le temps que nous traversons, chaque commune est invitée à créer la soupe scolaire.

Le Conseil communal, à l’unanimité, autorise le Receveur communal à l’achat du matériel et des matières premières nécessaires pour faire la soupe scolaire.

Le 27 août 1917 :

Séance du 27 août 1917

Présents : M. M. GILLES, Bourgmestre Président –BODSON, Conseiller

Le Conseil communal

Vu la loi sur l’instruction obligatoire ;

Attendu que l’Ecole communale d’Ernonheid a déjà été fermée pendant un certain temps par l’Autorité occupante ; également pour cause de fièvre scarlatine ;

Attendu qu’il peut manquer de charbon cet hiver et que, dès lors, on devrait bien fermer la classe ;

Pour ces motifs, le Conseil communal, en séance de ce jour, décide de ne prolonger les vacances que jusqu’au samedi 15 septembre 1917.

L’instituteur devra donc recommencer la classe le lundi 17 septembre 1917.

Arrêté ministériel du 23/9/1919 : M. Alphonse LABASSE est mis en disponibilité pour maladie au 01/11/1919 (remplacement assuré par Melle Jeanne MARECHAL d’Aywaille depuis le 25/09/1717)

Le 31 octobre 1919 : désignation en urgence de Melle Jeanne MARECHAL à titre provisoire. Née à Aywaille le 10/01/1897, elle était diplômée de l’Ecole Normale agréée de Bastogne le 13/01/1917 (fille de Jean Baptiste MARECHAL et de Marie Antoinette LELOUP). Elle se trouve à l’extrême gauche sur la photo ci-dessus

Le 03 octobre 1920 : le Conseil communal, à l’unanimité, demande l’admission à la retraite d’office d’Alphonse LABASSE.

Le 06 mars 1921 : Le Conseil communal, réuni en urgence et à huis clos, demande la révocation de ses fonctions d’instituteur communal de M. LABASSE pour insubordination.

Le 09 avril 1921 : Séance du Conseil communal à huis clos, en présence de MM. les Inspecteurs principal et cantonal.

Le Conseil déclare n’avoir rien à ajouter, ni à retirer.

Le 10 juin 1921 : Séance à huis clos du nouveau Conseil communal issu des élections du 2 mai 1921 (à la demande de la Députation permanente).

Le dépouillement du vote secret donne 7 voix sur 7 demandant la révocation de  M. LABASSE de ses fonctions d’instituteur communal.

Le 03 février 1922 : Règlement scolaire - suppression de la demi-journée de congé du samedi (460 demi journées de cours obligatoires)

Le 1er avril 1922 : Démission de M. Alphonse LABASSE de ses fonctions d’instituteur communal à Ernonheid – Appel en vue de la nomination d’un nouvel instituteur

Le  : 

Désignation de M. Edouard FRANKEN en qualité d’instituteur communal (4 voix contre 3 à M. SERET)

Candidatures reçues :

M. FRANKEN est diplômé de d’Ecole agréée d’Instituteurs à Malonne.

Il entre en fonction le 1er mai 1922.

Le 12 décembre 1933 : Reprise des cours du soir pour adultes suite à la requête de 16 jeunes gens du village.

Le 20 mars 1944 : M. Edouard FRANKEN remet sa démission avec demande d’admission à la retraite (est en congé de maladie depuis 6 mois). Acceptée par le Conseil communal.

Le 22 mars 1945 : Désignation de M. Albert GILTAY en qualité d’instituteur communal. Il est né à Sprimont le 24/12/1922. Obtient six suffrages contre 1 à M. Armand COCHET d’Aywaille.

Le 21 mars 1946 : désignation de Melle PONDANT en qualité d’institutrice provisoire en remplacement de M. GILTAY, appelé sous les drapeaux

Le 1er juillet 1947 : Entrée en fonction de Mme Marie Thérèse SIMON-CORNET en qualité de maîtresse de couture, en remplacement de Melle COLIN, démissionnaire.

Née à Harzé le 12/02/1923 et y domiciliée, elle est diplômée de l’Ecole normale agréée d’instituteurs de Heverlé en date du 4 juillet 1942

Le 1er septembre 1947 : Je fais mes premiers pas à l’école d’Ernonheid

Le 26 janvier 1953 : Lettre de l’Inspecteur cantonal proposant une mise en disponibilité pour maladie de M. GILTAY.

Le 29 janvier 1953 : Le Conseil communal désigne Mme Marie Thérèse SIMON-CORNET en qualité d’institutrice communale provisoire en remplacement de M. GILTAY.

Le 16 novembre 1954 : Lettre de M. GILTAY sollicitant sa démission des fonctions d’instituteur communal pour raison de santé, à la date du 07/08/1954.

Le 30 août 1954 : désignation de M. Victor NIESSEN en qualité d’instituteur communal à titre intérimaire

Le 03 février 1955 : Désignation de M. Victor NIESSEN en qualité d’instituteur communal. Aucun appel public n’a été lancé, le Conseil étant d’accord de conserver son intérimaire.

Né à Clermont-sous-Berwine le 16/07/1933 et y domicilié, M. NIESSEN est diplômé de l’Ecole Normale de l’Etat de Verviers le 15 juin 1954.

Le 30 juin 1955 : Je quitte l’école d’Ernonheid.

Le 31 janvier 1960 : Démission de M. Victor NIESSEN de ses fonctions d’instituteur communal.

Le 05 février 1960 : désignation de M. Emile BOULANGER de Lierneux en qualité d’instituteur communal. Entrée en fonction le 08/02/1960.

Le 31 octobre 1967 : désignation d’une maîtresse de couture à titre intérimaire en remplacement de Mme SIMON-CORNET à partir du 23/10/1967 : Melle Hélène Anna Marie Gh. NOIRHOMME

Le 1er octobre 1969 : Introduction de la semaine de 5 jours pour les écoliers

Le 21 septembre 1970 : désignation de M. Marcel HIA en qualité d’instituteur intérimaire en remplacement de M. BOULANGER, en congé de maladie. Né à Werbomont le 03/01/1951, il est instituteur diplômé de Fragnée.

(intérim du 21/09 au 29/10/1970) – n’est pas candidat à l’emploi ouvert.

Le 1er novembre 1970 : Admission à la retraite par mesure d’office de M. Emile BOULANGER

Le 03 novembre 1970 : Désignation de Mme Yvette BARONHEID, épouse Charles GOFFARD en qualité d’institutrice primaire à partir du 04/11/1970.

Née à Fosse sur Salm le 14/06/1948, elle est diplômée de Fragnée le 14/06/1967.

Le 28 novembre 1970 : Mme BARONHEID est nommée à titre définitif.

Suppression des cours de couture et mise en disponibilité par défaut d’emploi de Mme SIMON-CORNET

Le 06 septembre 1971 : Location de l’habitation de l’instituteur à M. Louis Joseph LAWAREE de Liège

Le 08 octobre 1971 : désignation de Melle Claudine MONTULET en qualité de maîtresse spéciale de religion catholique

Le 09 octobre 1972 : désignation de Melle Anne Marie RASKIN en qualité d’institutrice primaire à titre intérimaire, durant le repos de maternité de Mme GOFFARD

Le 11 décembre 1973 : désignation de Mme Marie Claire CORNET épse Daniel BONFOND en qualité de maîtresse spéciale de religion catholique en remplacement de Mme Claudine MONTULET épse HIA, en repos de maternité

Le 17 décembre 1974 : désignation de Melle Francine MARQUET de Werbomont en qualité de maîtresse spéciale de religion catholique en remplacement de Mme Claudine MONTULET épse HIA, en repos de maternité

Le 30 septembre 1975 : désignation de Melle Marie WILKIN en qualité de maîtresse spéciale de morale non confessionnelle dans un emploi vacant de durée illimitée

Le 08 novembre 1976 : désignation de Mme Bernadette BREVERS épse Jean-Paul DUMONT en remplacement de Mme BARONHEID durant son absence pour repos de maternité.

Photos anciennes des élèves de l'école d'Ernonheid (classe unique)

classe

Au milieu du 1er rang : Anaïs Maréchal, la maman de Robert Wuidar

classe3

Au 2e rang, la troisième à partir de la droite : ma maman

classe4

classe6

classe7

Le Grand Saint en visite à l'école (1949 / 1950)

classe2

Classe de 1953 ou 1952

deux photos d'excursions scolaires

ecole

Les anciens élèves de M. Edouard Franken le reçurent et le fêtèrent
ici, avec les filles

Retour au plan